Cargill Cacao et Chocolat France

Le goût du succès

Pour satisfaire la demande de ses produits et apporter encore plus de fluidité à sa production, le fabricant de chocolat Cargill a, en coopération avec SKF, passé en revue les processus de son usine de Grand-Quevilly en France.

Par Anna McQueen
Photos Gallery Stock & Cargill

Agro-alimentaire

Les rues de la ville normande de Grand-Quevilly, au sud-ouest de la cité médiévale de Rouen, en France, fleurent bon le chocolat. C’est ici que Cargill Cacao et Chocolat France, filiale du groupe américain Cargill, fabrique depuis 2003 du cacao et du chocolat industriel, dont de la pâte, du beurre et de la poudre de cacao, pour combler les papilles des amateurs. Toute la production a lieu sur place, des fèves de cacao aux produits finis.

Le site est spécialisé dans les produits haut de gamme fins, bios et équitables. Face à l’augmentation de la demande, Cargill s’est mis à la recherche de moyens d’accroître la capacité de production de ses divers ateliers, identifiant différentes possibilités d’amélioration relative aux roulements et à la lubrification de certaines machines. Après avoir étudié avec soin les huiles utilisées et procédé à une analyse vibratoire, thermograhique et par ultrasons, l’entreprise a identifié toute une série d’améliorations potentielles susceptibles de fluidifier davantage ses processus. Elle s’adresse alors à SKF.

« Nous sommes en relation avec SKF depuis longtemps, précise Didier Parard, directeur de l’usine Cargill de Grand-Quevilly. C’est notre fournisseur depuis des années et c’était tout naturel de le contacter pour voir si nous pouvions optimiser davantage nos processus. Notre partenariat avec SKF faisait partie d’une stratégie plus globale visant à optimiser notre site et à améliorer notre capacité de production. SKF offre un niveau de service comparable à celui que nous offrons à nos clients. »

Cargill

Cargill propose des services et des produits agroalimentaires, financiers et industriels dans le monde entier. Le groupe est présent dans 70 pays et emploie 155 000 collaborateurs. L’usine de Grand-Quevilly a ouvert ses portes en 1997. Cargill l’a rachetée à OCG Cacao en 2003. Le site emploie 135 salariés et prend en charge l’ensemble du processus industriel, des fèves brutes à la pâte, au beurre et à la poudre de cacao. Il est spécialisé dans le cacao et le chocolat haut de gamme. Grand-Quevilly transforme environ 40 000 tonnes de fèves et produit 28 000 tonnes de chocolat par an.

SKF a fourni à Cargill :

  • des roulements à rouleaux Explorer Upgrade ;
  • des paliers type SE ;
  • des joints radiaux HMSA10 ;
  • une formation pour 12 techniciens.

www.cargill.com

Le site de Cargill

Le site de Cargill est spécialisé dans le cacao et le chocolat haut de gamme issus de produits bios et équitables.

Selon Thiebault Muny, responsable commercial SKF pour la Normandie, c’est la première fois que SKF collaborait avec Cargill à titre de consultant. Le Groupe a dispensé une formation portant sur le montage et le démontage des roulements, la lubrification et le calcul de la durée nominale des roulements. « Nous avons organisé un stage de trois jours pour 12 collaborateurs de Cargill. Je pense que celui-ci a été très profitable. Ils ont assimilé rapidement et compris l’importance des mesures géométriques, l’impact de la quantité adaptée de lubrifiant et les conséquences de l’ajustement par rapport à la charge. Cela a permis [à Cargill] de réduire la maintenance, les coûts de possession et d’accroître la productivité. »

Part of the secret to our success is collaborations with partners such as SKF.
Didier Parard, site director, Cargill Grand-Quevilly

En plus de cette formation, SKF a également apporté son expertise pour mettre en place plusieurs améliorations de la production particulièrement spécifiques chez Cargill. Parmi ces mesures, l’étanchéité et la lubrification des paliers des ventilateurs de trois torréfacteurs afin de réduire les arrêts de production. SKF a également contribué à améliorer la fiabilité des broyeurs, dont les roulements présentaient des défauts d’étanchéité. « Nous avons proposé plusieurs types de paliers et de joints et modifié les plannings de lubrification en vue de prolonger la durée de service des roulements, poursuit Thiebault Muny. Ceci a abouti à une réduction des arrêts-machines. »

Pendant le conchage, moment où le chocolat liquide est brassé et oxygéné à 80° C pour développer tous ses arômes et son onctuosité, les paliers étaient parfois sujets à un échauffement. SKF a recommandé un lubrifiant à plus forte viscosité pour ces équipements.

Convoyeur à l’usine Cargill de Grand-Quevilly.

Cargill Cacao et Chocolat France fabrique du cacao et du chocolat industriels.

Des améliorations ont été apportées par étapes aux lignes de torréfaction, où les broyeurs transforment le grué en pâte. « Nous avons proposé une nouvelle approche pour le montage des roulements et des changements quant à la quantité de lubrifiant et à la fréquence de leur lubrification afin de les empêcher de coller et d’améliorer la fiabilité. Nous avons également installé des capteurs d’accélération pour surveiller en permanence les vibrations. »

« C’est très intéressant de dispenser une formation spécialement adaptée au processus de production d’un client particulier. C’était une première pour nous. Nous sommes les mieux placés pour évaluer les besoins des clients et trouver une solution sur mesure à leurs besoins de formation. Cela leur permet de mieux comprendre leurs propres problématiques et en quoi l’expertise de SKF peut les aider. C’est une solution que nous aimerions explorer avec d’autres clients qui pourraient avoir besoin d’une approche plus personnelle. »

Contact commercial

evolution@skf.com

Didier Parard : « Chez Cargill, nous connaissons parfaitement notre cœur de métier. Mais notre succès s’explique en partie par notre collaboration avec des partenaires tels que SKF qui sont en mesure de nous fournir des services de qualité supérieure dans leurs domaines spécifiques de compétence. »

Sur le même sujet