xvaltra_n4f9965_88387

Marche arrière vers le futur

Valtra, le plus grand fabricant de tracteurs d’Europe du Nord, aide les agriculteurs à travailler avec plus d’efficacité et de confort en marche avant et arrière grâce à un siège pivotant à 180°. Au cœur du système novateur TwinTrac se cache un capteur SKF.

Par Wif Stenger Photos Mikko Nikkinen

Conception Agro-alimentaire Roulements instrumentés

En bref

Valtra en bref

Chiffre d’affaires 2014 : 1 milliard d’euros.
Effectif : 2 100 salariés.
Production annuelle : 24 000 tracteurs fabriqués sur commande à Suolahti, en Finlande, et à Mogi das Cruzes, au Brésil.

www.valtra.com

 

Liens apparentés

Valtra

Contact commercial

Timo Pajarinen, Timo.Pajarinen@skf.com

Le quadruple champion du monde de rallye Juha Kankkunen a récemment établi un record de vitesse sur tracteur en atteignant 130 km/h sur une route enneigée de la Laponie finlandaise. Naturellement, le pilote a foncé droit devant lui, mais les agriculteurs savent que le moyen le plus efficace de travailler sur un tracteur est souvent en marche arrière. Toutefois, se tordre le cou pour regarder derrière soi pendant de longues périodes peut être douloureux et fatiguant.

Premier constructeur de tracteurs d’Europe du Nord et membre du groupe AGCO, Valtra facilite la conduite du tracteur dans les deux directions. Et ce, grâce à TwinTrac qui intègre un siège pivotant unique en son genre et des commandes séparées placées à l’arrière de la cabine.

Ses avantages sont nombreux pour les exploitants : moins de sollicitations des vertèbres dorsales et cervicales, et réduction du temps de travail, de la consommation de carburant et des émissions. La cabine insonorisée et spacieuse dispose d’un plancher plat, ce qui facilite d’autant le changement de direction tout en assurant un maximum de visibilité et de sécurité.

Une étude indépendante menée par TTS, un institut de recherche, développement et formation en Finlande, montre que faucher avec le système TwinTrac peut doper la productivité et réduire la consommation de carburant de 10 à 30 % par rapport à la méthode traditionnelle avec faucheuse papillon. Cet avantage est particulièrement prononcé dans les champs aux contours irréguliers.

Valtra est le seul à proposer un poste de conduite inversé complet de série sur les tracteurs d’une puissance de 74 à 300 kW (90 à 400 ch). Commercialisé fin 2014, le modèle de 186 kW (250 ch) de la nouvelle série T a été élu Machine de l’année au SIMA 2015, le salon des machines agricoles de Paris, une référence internationale en la matière.

C’est facile de s’imaginer en train de rouler à toute vitesse comme Juha Kankkunen quand on découvre l’esthétique ultramoderne et racée du véhicule, la transmission Powershift facile à utiliser et son moteur 6 cylindres qui délivre davantage de puissance et de couple en consommant moins de carburant.

« Les ingénieurs d’étude ont fait un grand bond en avant en matière de ligne et de technologie avec cette machine, affirme avec fierté Jussi Kaarlonen, chercheur agronome chez Valtra. Les propriétaires de tracteurs ont tendance à rester fidèles à une marque. Mais nos commerciaux nous disent que nous tenons là un produit phare dont on peut se servir pour les inciter à changer de fournisseur. C’est un produit très séduisant. »

Dans la nouvelle série T, il ne faut qu’une minute ou deux pour passer de la marche avant à la marche arrière. Le siège ergonomique pivote, un simple panneau de commandes installé sur l’accoudoir se met en place et le conducteur est prêt à rouler grâce à la présence d’un second volant, d’un inverseur, de pédales d’accélération, d’embrayage et de freinage.

C’est un module de commande de direction électronique SKF, incorporé en 2008, qui rend tout cela possible. « L’organe de direction comprend une interface bus CAN intégrée qui transmet l’angle de braquage au calculateur du véhicule, explique Jani Hopponen, ingénieur informatique chez Valtra. Le calculateur lit le capteur par l’intermédiaire du bus CAN et commande le  ralentissement de l’organe de direction. Ainsi, on peut contrôler la sensibilité de la direction. »

Cette sensibilité s’adapte dynamiquement au fur et à mesure que le tracteur avance. La résistance s’accroît par rapport à la vitesse de rotation du volant, ce qui améliore la précision, le confort et la sécurité de la direction.

Le module de commande de direction électronique SKF

  • Couple de freinage :  0,3-12 Nm.
  • Alimentation électrique : 12/24 V.
  • Résolution des capteurs : jusqu’à 14 bits/Interface CAN 2.0B.
  • Indice de protection : IP67.

En 2008, Valtra sort le système de direction adaptative TwinTrack équipé d’un module de commande de direction électronique SKF sur son tracteur S2. Cette solution mécatronique avec unité de commande électronique et logiciel ­intégrés est reliée au système électronique du tracteur via un bus CAN.

Le capteur SKF confère une certaine souplesse quant à l’emplacement du volant et supprime le circuit hydraulique, ce qui simplifie le processus de fabrication.

« SKF collaborait avec Valtra bien avant que j’arrive il y a 26 ans, raconte Timo Pajarinen, responsable de clientèle, Industrial Market, chez SKF Finlande. On travaille facilement ensemble car on se connaît bien et on entretient des rapports ouverts et amicaux. On s’appelle au téléphone pour discuter de nouvelles idées et on débat en ce moment d’un éventuel nouveau projet commun. »

La nouvelle série T de Valtra a été élue Machine de l’année au SIMA 2015. Le concept TwinTrac de Valtra intègre un siège pivotant unique en son genre.

Sur le même sujet