Une récolteuse de canne à sucre

Collaboration pure sucre

SKF et le fabricant de matériel agricole Case IH ont trouvé ensemble une solution pour une récolteuse de canne à sucre, dont la culture est l’un des piliers de l’économie brésilienne.

Par Bill Hinchberger
Photos Paolo Friedman

Machines et matériel

Le Brésil est le premier producteur mondial de canne à sucre. La récolte annuelle s’élève à plus de 700 millions de tonnes sur une surface d’environ neuf millions d’hectares, soit plus de 40 % de la récolte planétaire. La contribution à l’économie nationale de ce secteur, qui emploie plus d’un million de Brésiliens, éclipse le PIB de nombreux pays.

La culture de la canne remonte au milieu du 16e siècle dans ce pays d’Amérique latine. Autrefois, cette graminée était coupée à la main. Aujourd’hui, d’après Case IH, fabricant leader de moissonneuses et récolteuses, 95 % des tiges sont récoltées mécaniquement. La mécanisation améliore les conditions de travail et accroît la productivité.

Nous avons contacté SKF et commencé à chercher ensemble comment améliorer notre conception.
Anderson Moreno, coordinateur des services d’ingénierie chez Case IH

Lors du développement de sa récolteuse MR 8800 Multi-Row, cette division de la multinationale CNH Industrial rencontre un problème. Elle découvre au cours d’une des phases de validation du projet que la conception initiale proposée pour le réducteur des moyeux des couteaux de base frontaux n’atteint pas une durée de service satisfaisante. Les circonstances locales et les conditions réelles de fonctionnement sur le terrain sont plus coriaces que celles prévues dans les modèles virtuels. En conséquence, le jeu axial, l’usure des joints, la pénétration de contaminants et les fuites de graisse endommagent le roulement des moyeux.

« Le niveau de résistance auquel s’attendent les clients de Case n’était pas au rendez-vous, explique Anderson Moreno, coordinateur des services d’ingénierie à l’usine Case IH de Piracicaba. Des problèmes ont surgi sur le terrain, le nombre d’heures de bon fonctionnement était insuffisant. Nous avons contacté SKF et commencé à chercher ensemble comment améliorer notre conception avant la deuxième série d’essais. »

Case IH

Case IH est une division de CNH Industrial, l’un des leaders mondiaux du secteur des biens d’équipement. L’entreprise propose une gamme complète de machines agricoles et de services annexes : récolteuses de canne à sucre et de café, moissonneuses, tracteurs, pulvérisateurs et planteuses automoteurs. L’une de ses usines est située à Piracicaba, dans l’État brésilien de São Paulo.

www.caseih.com

Montage d’une récolteuse de canne à sucre sur le site de production de CNH.

Montage d’une récolteuse de canne à sucre sur le site de production de CNH.

Ingénieur d’applications chez SKF Brésil, Thiago Christofoletti précise que le partenariat entre les entreprises a découlé « assez naturellement » de leurs échanges au moment de ses fréquentes visites à l’usine Case IH. Les deux hommes et leurs équipes se mettent à rechercher ensemble la source des problèmes pour leur trouver des solutions appropriées (voir encadré).

La récolte de la canne à sucre est saisonnière au Brésil, elle a lieu de fin mars à début décembre. Case IH veut tester et valider le nouveau moyeu avant la saison à venir et cela n’est possible qu’en procédant à des tests accélérés sur banc d’essai. Il est donc nécessaire de concentrer le nombre d’heures d’essais sur une période très courte.

SKF a la chance de posséder un programme de simulation de pointe qui effectue des essais virtuels. Mais Case IH désire également tester physiquement le composant dans un laboratoire. Ce sera chose faite dans le laboratoire SKF dédié au secteur automobile à Plymouth, dans le Michigan, aux États-Unis.

SKF à la rescousse

Ayant obtenu des résultats insatisfaisants pendant des essais de validation sur le terrain, Case IH contacte SKF Brésil pour reconcevoir ensemble le réducteur des moyeux des couteaux de base frontaux de sa récolteuse de canne à sucre MR 8800 Multi-Row.

SKF collabore étroitement avec Case IH. Dans la nouvelle conception, le montage des roulements est modifié et ceux-ci sont disposés en O. Des joints SKF ont été ajoutés ainsi qu’un joint mécanique à chicane pour empêcher toute infiltration d’impuretés. Ces modifications ont accru la rigidité et les performances d’étanchéité, ce qui a prolongé la durée de service.

À partir de la g. : Giuliano Maestro, ingénieur produits Case IH ; Anderson Moreno, coordinateur Case IH ; Thiago Christofoletti, ingénieur d’applications SKF ; Jean Camargo et Daenio Cleodolphi, ingénieurs produits Case IH.

À partir de la g. : Giuliano Maestro, ingénieur produits Case IH ; Anderson Moreno, coordinateur Case IH ; Thiago Christofoletti, ingénieur d’applications SKF ; Jean Camargo et Daenio Cleodolphi, ingénieurs produits Case IH.

Au cours de ces essais, le composant est soumis à des conditions de fonctionnement plus sévères que la normale, en particulier en milieu très contaminé. Les résultats sont largement positifs. C’est aussi le cas des essais virtuels.

Ce partenariat couronné de succès avec Case IH a renforcé la réputation de SKF dans le domaine des applications pour l’agriculture brésilienne, probablement le secteur le plus dynamique du pays. « Cet exemple montre que nous contribuons au développement de ce segment au Brésil, un marché très prometteur sur le plan économique dans les années à venir », estime Thiago Christofoletti.

Contact commercial

evolution@skf.com

Responsable ingénierie produits pour la ligne de récolteuses de canne à sucre Case IH, Daenio Cleodolphi souligne que la coopération entre les deux entreprises a été très bénéfique pour leur activité réciproque mais également pour ses clients.

Sur le même sujet