munksund

Investissement dans l’avenir

Vieille dame de 87 ans, la papeterie de Munksund, en Suède, est sans cesse modernisée pour répondre aux besoins des clients d’aujourd’hui. L’un des derniers équipements installés est un système de surveillance en ligne de pointe.

Text Alexander Farnsworth Photos Cheng Kwok-Keung

Maintenance conditionnelle Pâtes et papier Fiabilité

Résumé

SCA
SCA est un groupe international leader des secteurs de la forêt et de l’hygiène. En 2014, son chiffre d’affaires s’est élevé à environ 104 milliards de couronnes (11 milliards d’euros). L’entreprise emploie quelque 44 000 salariés.

Elle compte trois divisions : Personal Care, Forest Products et Tissue.

Forest Products, dont fait partie l’usine de Munksund, regroupe cinq segments : les papiers d’édition, le kraftliner (papier d’emballage), la pâte à papier, les produits en bois massif et l’énergie renouvelable. L’ensemble de la production est répartie dans une vingtaine de sites. Ses produits sont vendus principale­ment en Europe, mais également en Asie, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord.

www.sca.com

Liens apparentés

Munksund – SCA Corporate

Contact commercial

Anders.Lövgren@skf.com

Chaque jour, l’usine de papier de Munksund, à Piteå, dans le nord de la Suède, transforme plus d’un millier de tonnes d’arbres en pâte, puis en produit de consommation parmi les plus courants : des emballages. Elle appartient et est exploitée par le géant suédois de l’industrie forestière SCA (Svenska Cellulosa Aktiebolaget) dont c’est l’un des centres de profit.

« Nous fabriquons le kraftliner qui se trouve à l’intérieur et à l’extérieur de l’emballage. Il existe en plusieurs grammages, de 115 à 440 g/m2. La cannelure est généralement prise en sandwich entre deux couches de ce papier », précise Rikard Lundgren, responsable de la maintenance mécanique à Munksund, en posant une boîte en carton ondulé sur la table de la salle de réunion.

Le carton ondulé sert à emballer une vaste gamme de produits, des fours micro-ondes aux iPhones en passant par le poisson congelé. L’octabin, par exemple, une boîte octogonale capable de contenir deux ou trois lave-linge, sert souvent de distributeur de pommes de terre dans les supermarchés.  En plus de leur solidité, de tels emballages doivent être imprimables en quadrichromie afin de servir de présentoirs sur le lieu de vente. D’où la nécessité de produire du papier blanc ou brun.

La papeterie de Munksund a été construite en 1928 pour fournir de la pâte vierge à d’autres fabricants de papier. Ce n’est qu’en 1961 qu’une chaîne de fabrication complète de kraftliner a été mise en service.

Des trains routiers doubles fournissent au site le bois coupé dans les forêts possédées et gérées de manière durable par SCA. D’autres fibres proviennent du recyclage  des emballages. Un pulpeur, sorte de mixer aux dimensions industrielles, transforme les balles de cartons récupérés en mélange lisse. La machine à papier PM 1 Valmet fabrique 1 100 mètres de kraftliner par minute. Celui-ci est débité en bobines de 60 tonnes.

Une machine à papier a la même taille qu’un petit porte-conteneurs. Elle est entourée d’une foule de machines satellites (turbines, pompes, broyeurs, compresseurs, systèmes d’alimentation, etc.) qui donnent à l’usine une allure de petite bourgade.

SCA a énormément investi pour tirer le meilleur parti de Munksund. Notamment dans la construction d’une nouvelle section des presses, l’installation d’une chaîne de conditionnement des bobines plus perfectionnée et l’aménagement d’une nouvelle station d’épuration des eaux de process. En 2014, l’usine a commencé à intégrer des systèmes de maintenance conditionnelle SKF. En 2012, un investissement de 500 millions de couronnes (53 millions d’euros) a permis d’installer un nouveau four d’incinération des boues résiduaires de chaux alimenté par du biocombustible. Ce four est l’un des éléments du système de récupération destiné à réduire de 75 % les émissions de CO2. Il est alimenté, non pas par du fioul, mais par des granulés de bois et produit la chaleur nécessaire à la production de papier. Une grande partie des granulés sont fournis par la scierie SCA, aussi située à Piteå.

La production totale de kraft­liner à Munksund devrait s’élever en 2015 à 390 000 tonnes contre 369 000 en 2014. L’objectif est d’atteindre les 415 000 tonnes. « Nous optimisons en permanence tous nos processus pour arriver à ce niveau, étape par étape, reprend Rikard Lundgren. L’heure est venue de nous montrer à la hauteur de ces investissements. Notre objectif est de tourner à 98,5 % de notre capacité. Il y a peu, nous atteignions 98 %. Sur le plan technique, ce gain d’un demi-pourcent est énorme. »

Fonctionnement optimal
En mars 2014, SKF a reçu de SCA Munksund une commande portant sur l’installation d’équipements de maintenance conditionnelle en ligne SKF IMx sur 780 roulements sélectionnés équipant les pompes et les cylindres de la machine à papier PM 1. Cette commande incluait des capteurs CMSS 2200 avec câbles CMSS R6SL-J9T2A jaunes et thermorésistants, 27 boîtiers de connexion IMx, la formation et le logiciel SKF @ptitude Observer. SKF est également l’un des principaux fournisseurs de l’usine en matière de roulements standard et spéciaux ainsi qu’en outils de maintenance conditionnelle portatifs pour les quelque 10 000 points de surveillance des vibrations sur les pompes, rotors, moteurs, ventilateurs et autres pièces tournantes. C’est l’un des systèmes de maintenance conditionnelle en ligne les plus importants jamais installés dans une papeterie en Suède.

Son installation a présenté quelques difficultés : « Nous avons dû composer avec les arrêts de production planifiés et imprévus, raconte Anders Lövgren, responsable de clientèle et région de SKF. L’usine ne s’arrête volontairement qu’une semaine par an pour la maintenance et temporairement, de 8 à 12 heures, toutes les trois à quatre semaines. »

Résultat de l’installation : un système complet qui affiche les performances et les tendances, et détecte, en amont et en temps réel, les défaillances dans toutes les pièces tournantes pour assurer une production optimale.

@ptitude est une marque déposée du Groupe SKF.

Plus d’un millier de tonnes de bois est transformé chaque jour à l’usine de Munksund.La machine à papier PM 1 Valmet. Magnus Bellander (à gauche), ingénieur d’applications chez SKF en compagnie d’Anders Lövgren, responsable de clientèle et région chez SKF.

Sur le même sujet