gdf-suez

L’énergie de la biomasse

La politique européenne en faveur des énergies renouvelables a fait évoluer les modes de production d’électricité en Pologne.

Par Alexander Farnsworth Photos Getty images & Alexander Farnsworth

Maintenance conditionnelle Distribution d'électricité, de gaz et d'eau Maintenance

En bref

GDF SUEZ Energia Polska

GDF SUEZ, qui a changé son nom en ENGIE en avril 2015, emploie 153 000 salariés dans le monde entier et a annoncé un chiffre d’affaires de 75 milliards d’euros en 2014. Son siège est en France et le groupe est implanté dans 70 pays.
Avec 115 gigawatts de production installés sur 1 300 sites, dont 19 GW provenant de sources renouvelables, c’est le plus grand producteur indépendant d’électricité au monde.

GDF SUEZ est implanté en Pologne depuis 2007 et le principal produit d’énergie verte du pays. Le groupe est l’unique propriétaire de la centrale thermique de Połaniec (1 780 MW), construite entre 1979 et 1983, qui brûle du charbon et de la biomasse pour produire 5 % de l’électricité polonaise. Il exploite également des parcs éoliens.

www.gdfsuez-energia.pl
www.engie.com

Contact commercial


Il y a 25 ans, la Pologne était un point noir sur la carte de l’Europe. Peu réglementées, les centrales à charbon riche en soufre de Katowice, Cracovie et alentours alimentaient l’industrie sidérurgique et d’autres industries, déposant une vilaine patine de suie sur tout le sud-est du pays.

Aujourd’hui, la région accueille la « Green Unit », la plus grande centrale de production d’électricité à base de biomasse au monde. D’une capacité de 205 mégawatts (MW), elle est entièrement alimentée par les sous-produits de l’arboriculture et de l’agriculture.

Envolée la suie, villes et monuments ont retrouvé leur splendeur d’autrefois. Néanmoins, rares sont ceux qui conçoivent l’immense expertise technique qui a été nécessaire pour faire de la Pologne un précurseur en matière de production d’électricité verte. « Ma famille est très impressionnée par le fait que la plus grande unité de production d’électricité à base de biomasse se trouve chez nous », s’exclame Wojciech Stasiukiewicz, spécialiste planification et analyse gestion de l’outil de production chez GDF SUEZ Energia Polska. « Mais, ajoute-t-il en riant, les producteurs d’électricité ne sont pas au cœur des préoccupations des gens en général. »

Inaugurée en juin 2013, la Green Unit est installée à Połaniec, à 130 km à l’est de Cracovie. C’est l’une des huit chaudières de production d’électricité exploitée par la centrale thermique de GDF SUEZ Energia Polska, d’une capacité totale de 1 780 MW. L’usine avec sa chaudière à biomasse est aujourd’hui le premier fournisseur d’électricité renouvelable de Pologne et sa cinquième plus grande centrale électrique.

La Green Unit contribue à l’ambitieuse politique énergétique du pays, laquelle, comme le reste de l’Union européenne, vise une capacité installée d’énergie renouvelable de 20 % d’ici 2020.

GDF SUEZ exploite actuellement deux parcs éoliens dans la mer Baltique et un autre dans le centre de la Pologne, et est en train d’en aménager un quatrième. D’après Wojciech Stasiukiewicz, aucune autre Green Unit n’est envisagée dans un proche avenir : la volatilité et l’instabilité des prix sur le marché de l’électricité ne facilitent pas de tels investissements de plusieurs millions d’euros.

La Green Unit abrite une chaudière à lit fluidisé Foster Wheeler, assemblée a Połaniec entre 2010 et 2012, et des installations de pointe pour le traitement des gaz de combustion. La centrale produit suffisamment d’électricité pour approvisionner 400 000 foyers. Grâce à l’unité biomasse et aux autres technologies de dépollution, les émissions de CO2 ont baissé de 1,2 million de tonnes par an.

La Green Unit est alimentée par des produits résiduels issus à 80 % de l’arboriculture (au total, 200 camions et trains arrivent chaque jour en provenance d’un rayon de plusieurs centaines de kilomètres autour du site) et à 20 % de l’agriculture (paille, grains, bales et autres déchets de fruits et légumes), dont une partie est importée. Quelque 222 000 tonnes de résidus agricoles et 890 000 tonnes de biomasse ligno-cellulosique sont absorbées chaque année. Les sous-produits résultant du processus (chaleur, cendres, gypse et autres résidus) sont valorisés. Certains servent, par exemple, à la construction des routes.

Pour SKF Asset Management Services en Pologne, la Green Unit de Połaniec est une véritable réussite. La chute vertigineuse des prix de l’électricité verte (de 85 euros le MWh en 2011 à 25 euros le MWh en 2014) exigeait un réexamen audacieux des stratégies de maintenance et de gestion de l’outil de production de la part de GDF SUEZ Energia Polska.

« Le rôle de SKF pendant le projet pilote de révision de la stratégie de maintenance a été de passer en revue chaque ligne et chaque équipement des 160 systèmes de la chaudière Foster Wheeler, explique Jacek Gwiżdż, spécialiste de la gestion de l’outil de production chez SKF Polska. Nous avons joué le rôle de facilitateur et de conseiller dans la révision de la stratégie de maintenance. Nous avons provoqué pas mal de déclics. »

SKF Polska et son équipe de conseil en gestion de l’outil de production coopèrent étroitement avec les filiales polonaises de clients internationaux dans l’industrie agro-alimentaire, le béton et la pâte et le papier, passant en revue leur stratégie de maintenance pour les aider à optimiser leurs procédures et dépenses en la matière.

Au bout de deux ans, le plan de maintenance optimisé, toujours en cours et basé sur la maintenance centrée sur la fiabilité quantitative, a permis de réduire de 10 % les effets dus aux pertes de production. Des outils tels que le logiciel Availability Workbench d’Isograph et les données collectées par les systèmes de maintenance assistée par ordinateur ont également été exploités. En outre, un stock de quelque 1,1 million de pièces détachées n’est plus indispensable à la bonne marche quotidienne de la centrale. « Les gains sont indéniables », affirme Jacek Gwiżdż de SKF, qui compare ce projet aux recommandations d’entretien données lors de l’achat d’une voiture neuve. « Nous aidons les responsables à prendre de bonnes décisions reposant sur des données. C’est le seul moyen pour une entreprise d’atteindre ses objectifs. »

« SKF nous a aidés à rendre notre chaudière aussi fiable que possible, ajoute Wojciech Stasiukiewicz. Et ce n’est pas fini. »

La Green Unit est l’une des huit chaudières de production d’électricité à Polaniec et la plus grande unité de production d’électricité à base de biomasse au monde. Jacek Gwiżdż (à g.), spécialiste de la gestion de l’outil de production chez SKF Polska, et Wojciech Stasiukiewicz, de chez GDF SUEZ Energia Polska.

Sur le même sujet