La deux places légère d’Uniti peut atteindre 90 km/h.

Une voiture électrique pas comme les autres

Les ingénieurs d’Uniti sont d’authentiques passionnés comme le montrent les vidéos qu’ils ne cessent d’actualiser, au nom de la transparence, sur YouTube.

Par Antony Riley
Photos Uniti

Automobile

Uniti est une start-up suédoise dont les ingénieurs fous de technologies ont décidé de pénétrer le marché hyper-compétititif des voitures électriques. Forte de ses partenaires Siemens, KUKA, entreprise de robotique, et E.ON, fournisseur d’énergie, Uniti exsude une ferveur quasi-évangélique qui n’est pas sans rappeler celle d’Apple à ses débuts. Quand Lewis Horne, son PDG d’origine australienne s’exprime, on a l’impression d’entendre Elon Musk dans sa jeunesse. Il parle avec décontraction, passion et détermination, avec le ton d’un entrepreneur, l’intonation d’un homme en mission.

L’organe de direction de l’Uniti.

L’organe de direction de l’Uniti.

La voiture électrique à deux places d’Uniti a pour caractéristiques principales sa conception centrée sur l’utilisateur et sa batterie amovible que l’on peut charger où l’on veut. C’est un véhicule léger (450 kg) qui peut atteindre une vitesse maximale de 130 km/h. Situé dans le champ de vision du conducteur, l’affichage futuriste permet de bien se concentrer sur la route et l’organe de direction semble sortir tout droit de la Guerre des étoiles. À ces détails s’ajoutent les roulements rigides à billes à deux rangées SKF qui équipent les dispositifs d’ouverture des portières.

Les ingénieurs d’Uniti se plaisent à penser qu’ils bousculent les codes et apportent une bouffée d’air à un marché qui commence à dater. S’ils parviennent à conserver l’énergie qui les anime aujourd’hui, qui sait où leur route les mènera ?

Sur le même sujet