Disponibles à 100 %

En dehors des arrêts programmés, les machines de l'usine suédoise de pâte à papier et de carton d'Iggesund fonctionnent jour et nuit, toute l'année, dans un cadre marqué par la chaleur, l'humidité et les contraintes. Les dispositifs de surveillance SKF jouent un rôle crucial pour assurer leur bon fonctionnement.

Related Articles

Située dans le nord de la Suède, l’usine de pâte à papier et de carton d’Iggesund produit deux des plus grandes marques de carton au monde : l’Invercote et l’Incada. Ces produits de haute qualité sont appréciés notamment par des fabricants de produits alimentaires, des maisons de champagne et des parfumeurs de renommée mondiale pour leur résistance et leur capacité de transformation.

Fournir au marché des matériaux d’emballage d’une telle excellence n’est pas une mince affaire. D’une part, les clients ont des exigences très spécifiques en matière de qualité. D’autre part, pour répondre à la forte demande, l’usine doit tourner en permanence. En dehors des arrêts de maintenance programmés, les machines fonctionnent jour et nuit, toute l’année.

C’est une véritable performance, car les équipements de l’usine sont poussés au maximum de leur capacité, dans une chaleur, une humidité et une pression extrêmes. Ces conditions de fonctionnement contraignantes ont des répercussions sur les composants des machines, roulements compris. Le risque d’une défaillance est source constante d’inquiétude pour Iggesund. Le processus est si cyclique, rationalisé et interconnecté qu’un arrêt imprévu de la production peut coûter jusqu’à 200 000 couronnes suédoises (18 000 euros) l’heure.

Les deux unités de lessivage d'Iggesund : l’une pour les résineux, l’autre pour les bouleaux.

Le processus de surveillance

Pourtant, les machines tombent rarement en panne. Ceci est dû au processus de surveillance étendu et exhaustif d’Iggesund, au sein duquel SKF joue un rôle d’accompagnement fondamental. Pratiquement toute la gamme de roulements SKF est installée dans l’usine, si bien que ses techniciens s’y rendent toutes les trois semaines pour des inspections régulières. Les deux entreprises travaillent en étroite collaboration.

On a eu de la chance cette fois-là, encore quelques heures et il aurait pu être complètement hors service.

Certaines des machines de l’usine sont équipées de dispositifs de surveillance automatiques, d’autres doivent être vérifiées manuellement. Les dispositifs de surveillance SKF permettent de collecter et d’interpréter facilement les données machines pour que le responsable de la surveillance de chaque machine les analyse. Quelque 250 points de mesure sont connectés aux appareils de maintenance conditionnelle SKF.
Voici un exemple parmi tant d’autres : Lennart, un membre de l’équipe de surveillance, remarque une anomalie dans le graphique présentant les performances d’une machine dont il est chargé et décide de mettre à profit un arrêt planifié pour inspecter le roulement à rouleaux CARB ayant fait l’objet du signalement.
Quelques jours plus tard, au moment de démonter le roulement, l’équipe découvre que celui-ci est à deux doigts de la défaillance. « On a eu de la chance cette fois-là, reconnaît Lennart. Encore quelques heures et il aurait pu être complètement hors service. »

SKF et Iggesund

SKF contribue avec fierté au bon déroulement de la production à l’usine d’Iggesund. Pour assurer une rotation fiable des roulements dans ce milieu polyvalent et exigeant, le matériel, les logiciels, les connaissances et l’expérience doivent travailler main dans la main. Heureusement, Iggesund et SKF réunissent environ 400 ans d’expérience et de connaissances sur lesquelles s’appuyer.

L’USINE D’IGGESUND

L’usine de pâte à papier d’Iggesund a été fondée en 1685 et porte le nom de la ville où elle est implantée, sur la Haute Côte, un littoral du nord-est de la Suède inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. L’usine de carton se trouve à Strömsbruk, 36 km plus au nord.

Le complexe intégré de pâte à papier et de carton est détenu en majorité par le groupe Holmen, lequel a énormément investi pour faire d’Iggesund un leader mondial.

Iggesund a une approche très respectueuse de l’environnement en ce qui concerne la production de son papier haut de gamme. L’usine intégrée consomme différents types de matières premières et utilise tous les déchets de sa production pour fabriquer de la pâte à papier ou de l’énergie.

Toute la pâte à papier servant à la fabrication du carton est produite sur place et est envoyée à l’état humide par pompage à la machine à carton. La pulpe de bois, dont la viscosité est proche de celle du lait fermenté, cuit dans d’immenses lessiveurs avant d’être séchée, pressée, enroulée et livrée sous forme de papier ou de carton.

L’usine produit toute la chaleur dont elle a besoin et peut également approvisionner la collectivité voisine en chauffage urbain. Elle fabrique également presque toute l’électricité dont elle a besoin.