Du vrai de vrai

Non seulement la contrefaçon détruit la réputation des marques dignes de confiance qui sont imitées, mais elle met aussi en danger l’activité et la vie des acheteurs qui ne se doutent de rien.

Related Articles

Résumé

Halte aux faux

Pour SKF, comme pour tant d’autres marques de qualité, la contrefaçon représente un sérieux problème et le Groupe prend des mesures pour éviter que ses clients achètent des produits falsifiés.
On croit souvent que les roulements contrefaits n’existent qu’en Asie ou qu’ils sont vendus à un prix bien moins élevé que les authentiques. En réalité, les imitations sont généralement vendues au même prix et on en trouve dans tous les pays, sans exception.
Les clients ne prêtent pas tous attention à l’origine des roulements SKF. Le vendeur peut leur assurer que le produit est de marque SKF
et leur donner un emballage qui semble authentique. Résultat, le client paie un prix beaucoup plus élevé que le prix réel du produit de qualité inférieure qu’il vient d’acheter.
L’une des principales mesures dans la lutte anti-contrefaçon est d’avertir les utilisateurs qu’ils risquent d’acheter des produits falsifiés. Le coût du rappel des machines sur lesquelles on a monté un article contrefait peut être relativement élevé. Si ce produit est installé sur une application critique, il peut causer des dommages considérables et, dans le pire des cas, mettre des vies en danger.
Le meilleur moyen de garantir l’authenticité d’un produit est de s’adresser à un Distributeur Agréé SKF. Le Groupe a également adopté un marquage spécial anti-contrefaçon qui permet au personnel formé de SKF d’identifier rapidement un produit contrefait.
SKF collabore activement avec les autorités locales pour agir contre cette activité illégale. Avec l’assistance du Groupe, la police a effectué des raids et confisqué des produits sur plusieurs marchés. SKF coopère également avec les douanes pour stopper les biens contrefaits à la frontière.
Il est recommandé aux clients qui suspecteraient avoir reçu un produit contrefait de contacter SKF en précisant quand et où celui-ci a été acheté.

Non seulement la contrefaçon détruit la réputation des marques dignes de confiance qui sont imitées, mais elle met aussi en danger l’activité et la vie des acheteurs qui ne se doutent de rien.

Votre serviteur a un aveu à vous faire : un jour, j’ai acheté un anorak de ski contrefait. Ce n’était pas calculé, la veste semblait authentique, mais son prix était plutôt séduisant. Pourtant, le lieu de l’achat (un étal en bord de rue au marché de la soie de Pékin) aurait dû m’alarmer. La véritable « qualité » du vêtement ne s’est révélée qu’à l’arrivée sur les pentes : le froid s’infiltrait dès que je m’arrêtais de bouger et je nageais dans ma sueur. Autant être recouvert d’un sac en plastique. Pire, lorsque j’étais en présence d’un autre skieur portant le modèle authentique, mon imitation avait vraiment piètre allure en comparaison.

Contrefaire, c’est l’art d’imiter quelque chose dans l’intention de reproduire son contenu ou de présenter son origine pour tromper l’acheteur et faire un profit. Le plus généralement, ce terme s’applique aux documents et à l’argent falsifiés, mais il peut s’étendre aux montres, vêtements, logiciels, médicaments et pièces mécaniques. On peut même contrefaire des motos ou des voitures. Dans certains cas, le faux produit aura le même emballage que le vrai et sera vendu au prix habituel ; dans d’autres, l’article visiblement copié sera vendu bien moins cher. Dans les deux cas de se bild ure, les imitations frauduleuses auront été fabriquées à l’aide de matériaux de piètre qualité et de méthodes de production moins coûteuses que les originales, et seront de qualité inférieure.

La contrefaçon de produits de marques reconnues est très répandue et s’accroît. En 2007, les douaniers de l’Union européenne ont saisi 17 % de produits contrefaits de plus que l’année précédente, une modeste estimation de la hausse réelle de ce type de commerce étant donné que les ventes par Internet ont fait explosé le nombre de petits envois. Près de 60 % de ces articles proviennent de Chine. L’Inde et la Suisse sont les points de départ d’environ 75 % de tous les médicaments falsifiés. Le Viagra, le remède contre l’impuissance, est actuellement le produit pharmaceutique le plus copié au monde et il est très facile d’en trouver sur Internet.

La contrefaçon a des conséquences très sérieuses : elle peut dévaluer une marque en détruisant la confiance soigneusement accumulée dans un nom ; elle peut faire sévèrement chuter les ventes d’une entreprise, menacer la principale source de revenus du personnel et, dans le cas de médicaments ou de pièces stratégiques, mettre des vies en danger.

La contrefaçon remonte probablement à l’introduction de la monnaie. Les premiers exemples datent d’environ 600 av. J.-C., époque on l’on battait illégalement des pièces pour remédier au manque de monnaie authentique disponible. Dans certaines provinces délaissées de la Rome antique, c’était un moyen de garantir une certaine disponibilité des espèces. Un siècle plus tard, la pratique était bien établie, le numéraire était frappé dans des métaux moins précieux que l’original.

 

Les autorités punissaient souvent sévèrement cette activité frauduleuse. Fabriquer de la fausse monnaie était considérée comme une forme de trahison, susceptible de déstabiliser l’économie d’un pays. En 1162, l’empereur des Song, Gaozong, a ordonné l’exécution des faussaires
et la remise d’une récompense à ceux qui les dénonçaient. En Angleterre, en 1690, Thomas et Anne Rogers ont été condamnés à mort pour avoir rogné des pièces : il fut supplicié, elle mourut sur le bûcher.

La fabrication de fausse monnaie s’est encore accentuée à l’apparition des billets de banque et est même devenue une arme de guerre : les Britanniques ont inondé les colonies américaines de faux billets pendant la guerre d’indépendance ; le projet allemand de déstabilisation « Opération Bernhard » a tenté de faire la même chose dans les pays alliés durant la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui, la contrefaçon est un moyen de s’enrichir employé par des individus sans scrupules pour exploiter la naïveté d’autres. Elle nous touche au quotidien. On ne compte plus les histoires de gens tombés malades ou morts après avoir consommé des produits alimentaires contrefaits ou avoir acheté des boissons alcoolisées additionnées de glycol ou de méthanol. Parfois, la viande d’animaux malades ou de second choix est emballée illicitement et intégrée dans des produits contenant de la viande. Des articles ordinaires de marques connues tels que le shampoing ou le savon sont imités à l’aide de faux ingrédients nocifs comme cela a été le cas lors de l’affaire de la lessive Blue Horizon en Grande-Bretagne en 1994 : sa copie contenait de la soude caustique qui brûlait la peau des utilisateurs.

 

Les produits contrefaitsutilisés dans des applications où prime la sécurité peuvent également mettre des vies en danger. En 1978, l’US Food and Drug Administration a ordonné le rappel de pompes cardiaques aux valves falsifiées. En 1989, un avion Convair 580 transportant 55 passagers s’est écrasé en mer du Nord à cause de pièces de rechange contrefaites. On a retrouvé ce genre de pièces qui équipaient de nombreux avions militaires américains. En 2007, la direction fédérale de l’aviation civile a averti que des roulements vendus pour certains hélicoptères américains étaient des copies. On en a aussi retrouvé à bord des navettes spatiales, mais rien ne prouve qu’elles aient provoqué la panne de composants. La fédération internationale des motoristes et équipementiers estime que la contrefaçon des pièces automobiles pèse 12 milliards de dollars US par an et qu’elle ne cesse de croître.

Autre point lié à l’achat de contrefaçons, ses liens avec le crime organisé. Les fabricants étant prêts à copier illégalement et à vendre un article pour tromper un acheteur naïf, ils trouvent tout à fait normal de maltraiter leur main-d’oeuvre, d’employer des enfants et de ne pas respecter la législation environnementale.

Maté après l’expérience de mon anorak, j’ai cherché un revendeur agréé et j’ai acheté le modèle authentique. Depuis, on peut nous voir, œuvrant confortablement de concert, sur les pistes des Alpes autrichiennes chaque hiver et chaque printemps.