Le souffle de l’innovation

L’innovation est au cœur de l’essor rapide de la Shenyang Blower Ventilation Co. et de ses efforts pour réduire sa consommation d’énergie et ses émissions.

Related Articles

Résumé

Fondée en 2001, la Shenyang Blower Ventilation Co. fabrique principalement des ventilateurs centrifuges, des ventilateurs axiaux et des soufflantes. Sa production annuelle s’élève à quelque 700 unités, ce qui en fait l’un des premiers acteurs de l’industrie chinoise des ventilateurs. Ses produits sont largement utilisés dans les secteurs de l’énergie, de la métallurgie, de la chimie, de l’exploitation minière, du ciment, de l’ensilage, de l’épuration des eaux usées et du transport en métro. Son site de production couvre plus de 17 000 m². Elle emploie 600 salariés et son chiffre d’affaires s’est élevé à un milliard de yuans (115 millions d’euros) en 2009.
Shenyang Blower est une filiale à 100 % du Shenyang Blower Works Group. Grande entreprise publique, ce groupe est le premier fabricant chinois de soufflantes, compresseurs et pompes offrant des conceptions et des technologies de production de pointe.

L’innovation est au cœur de l’essor rapide de la Shenyang Blower Ventilation Co. et de ses efforts pour réduire sa consommation d’énergie et ses émissions.

 

 

En décembre 2009, le premier ventilateur axial « 3 en 1 » avec pales variables en acier fabriqué en Chine a tourné en continu pendant 168 heures sans flancher. Le succès de cet essai représente une étape importante pour la Shenyang Blower Ventilation Co., qui l’a conçu et produit, et qui a assuré la validation du produit par le client.

Li Zhijuan, ingénieur en chef qui a mené les travaux d’études chez Shenyang Blower, est particulièrement satisfaite de ce résultat : « Il nous a fallu 18 mois pour mettre au point cette conception qui fait appel à l’une des meilleures technologies mondiales actuellement disponibles. »

Ce ventilateur de tirage avec systèmes de désulfuration et de dénitrification a été développé pour deux turbines de 600 MW en service à la centrale thermique à charbon de Hua’neng Pingliang. « Normalement, une turbine de 600 MW est complétée par deux ventilateurs de tirage et un ventilateur auxiliaire pour la désulfuration. Cette nouvelle conception évite au client d’acquérir un ventilateur auxiliaire et réduit les coûts de maintenance ainsi que l’encombrement. »

 

« Nous avons réaliséplusieurs percées technologiques pendant la phase d’études. L’une des plus cruciales a été le nouveau système de roulements à alignement automatique pour l’arbre principal. SKF nous a beaucoup aidés, de la sélection des roulements à la conception de la lubrification. »

Le ventilateur axial a été mis en service et fonctionne sans problème.

Créée en 2001, Shenyang Blower a d’abord été une filiale de la Shenyang Blower Factory, dont l’existence remonte à plus de 60 ans. Lorsque l’usine a pris le nom de Shenyang Blower Works Group après sa transformation et sa restructuration, Shenyang Blower est devenue une filiale à 100 % du groupe.

En moins de 10 ans, le fabricant de ventilateurs centrifuges dont le chiffre d’affaires s’élevait à 20 millions de yuans (2,3 millions d’euros) avant 2001 est devenu l’un des cinq principaux producteurs de Chine. Son taux de croissance annuel atteint 40 %.

Son offre est la plus large du pays. Son produit le plus concurrentiel, le ventilateur centrifuge installé dans les fours de craquage de l’industrie pétrochimique, domine 100 % du marché. Depuis le durcissement des règles sur les émissions de SO2 des centrales thermiques, le ventilateur de désulfuration est devenu petit à petit sa meilleure vente.

 

Les statistiques montrentque la Chine compte environ 2 000 fabricants de ventilateurs, dont beaucoup sont peu évolués sur le plan technologique et rivalisent sur le marché en proposant des prix plus modiques. « Attendu que l’industrie des ventilateurs sollicite une forte main d’œuvre, nous avons choisi d’être une entreprise axée sur la technologie. Nous offrons de la valeur ajoutée pour tenter d’assurer une expansion à long terme », explique Zhai Ruihu, ingénieur-chef adjoint et chef du bureau d’études de Shenyang Blower. Voilà plus de dix ans qu’il travaille pour le groupe et a été témoin de son essor rapide. « L’atout technologique est l’un de nos principes de base et c’est ce qui nous rend compétitif. »

Ce vétéran de la recherche sur les ventilateurs dirige une équipe de 33 ingénieurs d’études, dont huit ingénieurs en chef. « Chaque ventilateur est conçu et fabriqué en fonction du cahier des charges établi par le client pour son application. En plus des conditions requises spécifiées dans le document, nous devons prendre en considération la sécurité et la fiabilité des ventilateurs, tout en faisant un effort pour comprimer les coûts. »

L’entreprise possède l’un des plus grands nombres de brevets de l’industrie. Trois lui ont été accordés au seul premier semestre 2009. Ses produits ont été récemment certifiés ISO 9001:2008.

 

La coopération avec le mondeuniversitaire joue un rôle important dans ses recherches tournées vers l’avenir. Les instituts de technologie créés par plusieurs universités de renom ont planché sur des sujets touchant aux ventilateurs. Plus de 30 projets ont été menés en coopération avec l’université de Xi’an Jiaotong en 2009.

L’amélioration du rendement énergétique est l’un des principes directeurs de Shenyang Blower en matière d’innovation. En 2009, le premier ventilateur chinois avec régulation de vitesse par variateur de fréquence pour fours de frittage conçu et fabriqué par ses soins a été mis en service dans une aciérie de Ji’nan, dans la province du Shandong. L’usine a pu économiser énormément d’énergie en optimisant la fiabilité opérationnelle du ventilateur grâce à son régulateur de vitesse. Ceci a également mis un terme à la dépendance de la Chine vis-à-vis des importations de ce type de ventilateur. « Le variateur de fréquence coûte 20 millions de yuans [2,3 millions d’euros], mais il permet d’abaisser la facture d’électricité de 100 millions de yuans par an. Le client est donc très satisfait du résultat », indique Zhai Ruihu.

Dû au macro-contrôle exercé par le gouvernement (par exemple, la limitation de l’agrément autorisant certaines nouvelles centrales thermiques), les ventes sur le marché chinois ont légèrement baissé en 2009. « En revanche, les exportations ont progressé. » Leur valeur est passée de 120 millions de yuans (13,8 millions d’euros) en 2008 à 200 millions en 2009, faisant de l’entreprise le premier constructeur chinois de ventilateurs en termes de valeur exportée.

Shenyang Blower a commencé à vendre ses produits à l’étranger très tôt. Ses ventilateurs pour centrales thermiques, dont beaucoup pour centrales de 1 000 MW, ont été expédiés vers des douzaines de pays. « Nous concourrons sur le marché international grâce à notre technologie, la qualité de nos produits et nos délais. Nous avons gagné la confiance des clients. Suite à la réussite de premières coopérations, beaucoup nous ont passé commande pour la phase 2 ou 3 de leur projet. »

Zhai Ruihu a totalement confiance dans l’évolution de l’entreprise : « Notre plan 2010 met l’accent sur l’innovation et la gestion des talents en vue de consolider encore notre compétitivité. Nous allons mettre en place un management allégé cette année et exploiter les possibilités que l’introduction en Bourse du groupe d’ici la fin de l’année va nous offrir. »


Une coopération fructueuse

« Les roulements sont les composants les plus critiques des ventilateurs, estime Li Taixun, président de la Shenyang Blower Ventilation Co. SKF a contribué à améliorer la fiabilité et la durée de fonctionnement de nos produits, éliminant pratiquement tout arrêt non planifié et dopant leur réputation et leur compétitivité. »

SKF est le fournisseur de roulements avec lequel Shenyang Blower (et l’ancienne filiale de la Shenyang Blower Factory dont elle est l’émanation) coopère depuis le plus longtemps, depuis 1984 pour être précis.

Cette coopération s’est révélée particulièrement efficace en 2009. Shenyang Blower planchait alors sur la conception d’un ventilateur axial avec pales en acier. Ce modèle existait déjà dans d’autres pays, mais il s’agissait d’une première pour la Chine.

Les vitesses élevées et le grand diamètre extérieur de la roue généraient des forces centrifuges considérables, induisant des contraintes importantes sur les roulements des arbres de pales.

En cas de roulements non adaptés, les pales pouvaient s’envoler, avec les conséquences catastrophiques que l’on peut imaginer.

Les ingénieurs d’applications de SKF ont fourni un montage sur mesure comprenant une butée à billes jointives répondant aux exigences de charge statique de base élevée et de diminution de l’encombrement. C’est la première fois dans le monde que ce type de montage était installé. « SKF nous a aidés à réduire les coûts de production des ventilateurs, souligne Zhai Ruihu, ingénieur-chef adjoint et chef du bureau d’études de Shenyang Blower. En 2009, on a monté plus de 500 roulements sur mesure pour arbre de pales sur 20 ventilateurs de tirage, dont la moitié ont été exportés, ce qui a ouvert une nouvelle voie de croissance à notre entreprise. Nous avons reçu une commande de 10 ventilateurs de ce modèle en janvier, nous nous attendons à une progression de ses ventes en 2010. »