A winning combination

Une combinaison gagnante

Après 20 ans d’expansion en Chine, le Shanghai Keda Heavy Industry Group est devenu une entreprise privée de grande envergure. SKF collabore étroitement avec lui pour moderniser les produits qui lui permettront de prendre encore plus d’ampleur.

En bref

Les roulements à rotule sur rouleaux étanches SKF

Afin d’allonger la durée de vie des cylindres des convoyeurs, SKF a proposé à Keda une solution reposant sur des roulements à rotule sur rouleaux étanches pour convoyeurs à bande offrant une durée de vie beaucoup plus longue avec, pour effets, une hausse de la fiabilité et de la sécurité et une réduction des coûts de maintenance.

Liens apparentés

Shanghai Keda Heavy Industry Group Co., Ltd.

Contact commercial

James Zhang, James.Zhang@skf.com

En 1994, au moment où l’économie chinoise s’ouvre au reste du monde, Li Ping crée le Shanghai Keda Heavy Industry Group à Qingpu, une banlieue de Shanghai, avec un capital de départ de 50 000 yuans (6 000 euros). Vingt ans plus tard, Keda affiche un chiffre d’affaires de 2,2 milliards de yuans (260 millions d’euros), un résultat qui le place en tête des fabricants chinois de convoyeurs à bande.

« Le développement économique d’une entreprise est impulsé par sa direction », estime son fondateur.

En 2008 et 2009, le prix de l’acier augmente, forçant de nombreux sidérurgistes, pour éviter des pertes, à signer des avenants avec leurs clients ou à repousser les dates de livraison. Keda choisit de ne pas modifier les prix fixés dans les contrats d’origine, ni la date de livraison déterminée.

La confiance, c’est l’essentiel, estime Li Ping. Cette décision lui vaut l’éloge et le respect de ses clients et d’autres acteurs de l’industrie, avec, pour conséquence, un afflux de commandes en provenance de Chine et de l’étranger.

Aujourd’hui, les commandes hors Chine représentent environ 45 % de son chiffre d’affaires annuel.

De tous les projets internationaux concernant son groupe, c’est la coopération avec Vale, premier producteur mondial de minerai de fer, sur le faramineux projet CLN dans l’État brésilien de Maranhão, qui préoccupait le plus Li Ping.

De nombreux initiés pensaient que Keda n’était pas à la hauteur. Pour démontrer l’ambition et la puissance des entreprises privées chinoises, Li Ping a ramené les délais de livraison à 200 jours, largement en-deçà des 380 jours proposés par Vale. Au final, les équipements fournis par Keda au projet CLN ont été installés un mois avant la date prévue et mis en service avec succès. « Keda a imposé un nouveau modèle à suivre dans l’industrie des convoyeurs à bande », souligne David Jiang, chef de produits roulements auto-aligneurs chez SKF Chine.

Comme l’explique son président, « Keda ne s’intéressant qu’aux marchés haut de gamme, nous devons sélectionner les meilleurs fournisseurs, aux produits et services les plus performants. Nous préférons les coopérations à long terme et nous attachons une grande valeur à l’assistance technique qu’ils nous fournissent. »

SKF collabore avec le groupe pour satisfaire les exigences de ses utilisateurs finaux quant à la qualité des produits et aux délais de livraison, avec l’objectif d’aboutir à un résultat où tout le monde est gagnant dans la mesure du possible.

En 2013, par exemple, SKF a fourni à Keda un très grand nombre de roulements à rotule sur rouleaux, de roulements à rouleaux cylindriques et de roulements rigides à billes étanches pour un système de convoyage dans une mine de charbon au Mozambique. SKF lui a également livré des roulements à rotule sur rouleaux pour des produits destinés au terminal portuaire Dushan de Keda-Jiaxing.

Li Ping assure que les roulements SKF montrent d’excellentes performances dans les projets montés par son groupe. Keda et ses collaborateurs ont profité des programmes de formation technique ciblée dispensés par SKF. Le président espère que ces programmes vont se développer.

Son entreprise a découvert, entre autres avantages, que les roulements à rotule sur rouleaux étanches SKF peuvent considérablement prolonger la durée de vie des rouleaux des convoyeurs. « Auparavant, nous pensions à tort que les roulements ouverts étaient la seule solution car c’était plus facile de faire l’appoint de graisse, confie Li Ping. Le système étanche empêche la poussière et d’autres contaminants de pénétrer à l’intérieur du roulement, ce qui prolonge sa durée de vie. »

Actuellement, le groupe collabore étroitement avec les spécialistes de SKF pour modifier la conception des roulements dans l’espoir d’obtenir des résultats encore supérieurs.

Depuis 2013, la demande de convoyeurs a ralenti en Chine. Pour le président de Keda, il s’agit d’une « période de transition ». Son groupe va travailler avec SKF et ses autres fournisseurs pour traverser cette passe difficile.


Le Shanghai Keda Heavy Industry Group  

Keda, le numéro 1 de la fabrication de convoyeurs à bande en Chine, s’est développé très vite depuis sa fondation en 1994. Il possède aujourd’hui quatre usines couvrant un total de 120 000 m2 et emploie plus de 600 salariés. En 2014, son chiffre d’affaires a dépassé les 2,2 milliards de yuans (260 millions d’euros) et le groupe a bénéficié d’une croissance moyenne annuelle de 30 à 50 %. Keda s’intéresse aux marchés haut de gamme tels que les grands ports, terminaux, mines et carrières. À l’étranger, il travaille surtout avec le Brésil, l’Australie et plusieurs pays africains. Il se diversifie actuellement dans l’industrie du charbon. En août 2014, il a ouvert un site tout neuf construit en coentreprise à Datong, deuxième ville de la province du Shanxi, baptisée « la ville du ­charbon ».

en.kdhi.net

 

Sur le même sujet