Industrie

BlueSonic à l’essai

Un système de gestion des eaux de ballast BlueSonic (BWMS) de SKF est actuellement soumis à des essais intensifs à bord du porte-conteneurs Toronto Express, propriété d'Hapag-Lloyd, afin de vérifier sa conformité aux exigences de l'Organisation Maritime Internationale (OMI) et de la US Coast Guard (USCG) d'ici 2020. L'OMI impose d'éliminer les micro-organismes contenus dans les eaux de ballast ou, au minimum, d'empêcher leur prolifération. L'USCG va plus loin en exigeant une destruction complète des micro-organismes avant tout rejet d'eaux de ballast.

Related Articles

Le système BWMS de SKF, basé sur le rayonnement UV, permet de répondre à ces exigences. Il utilise également les ultrasons pour, d’une part, assurer le nettoyage en continu des lampes UV et, d’autre part, affaiblir les organismes indésirables. L’absence d’agents chimiques et la conception compacte du système sont, d’après Hapag-Lloyd, les deux facteurs déterminants qui l’ont conduit à opter pour la solution SKF.

L’installation de ce système de 750 m3/h de débit a été réalisée par SKF en l’espace de seulement quatre semaines dans le cadre d’une révision générale aux chantiers navals de Blohm+Voss à Hambourg, en Allemagne. L’obtention des certifications de l’OMI et de l’USCG repose sur cinq tests consécutifs sur une période d’au moins six mois. Le système doit satisfaire à chaque cycle d’essai réalisé conformément aux méthodes et cahiers des charges de l’OMI et de l’USGC.