Archive

Tout en muscles

Les réducteurs des plateformes autoélévatrices permettent à celles-ci de s’élever au-dessus des mers démontées.

Related Articles

Résumé

HYOSUNG

  • Siège à Séoul, en Corée du Sud.
  • Réseau mondial composé de 39 sites de fabrication, huit entités commerciales (dont trois filiales), 19 représentations commerciales, plus de 70 points de vente et d’exploitation dans le monde entier.
  • Actif dans les secteurs du textile, des matériaux industriels, des produits chimiques, des systèmes électriques et industriels, du BTP, du négoce, de l’information et de la communication.
  • Premier fabricant mondial de câbles pour pneus.
  • Gamme de produits diversifiée comprenant élasthanne, textile pour ceintures de sécurité et airbags, transformateurs, distributeurs automatiques de billets et bouteilles en PET.

www.hyosung.com

Liens apparentés

Hyosung jack-up rig gearbox

Contact commercial

Hee Sung Yun, Hee.Sung.Yun@skf.com

Les centaines de plateformes de forage off­shore installées le long des plateaux continentaux figurent parmi les structures les plus coûteuses fabriquées par l’homme – en plus d’être parmi les plus isolées et les plus vulnérables. Le principal danger qui menace le forage en mer sont les hautes vagues créées par les ouragans et autres tempêtes.

C’est pourquoi les plateformes autoélévatrices sont les structures mobiles les plus courantes. Elles sont installées dans des eaux relativement peu profondes (jusqu’à 120 mètres de profondeur). La menace des vagues peut être annihilée en hissant au-dessus de la surface de la mer la plateforme qui repose sur trois ou quatre piliers sur le fond marin. En règle générale, chaque pilier est équipé de trois crémaillères, munies chacune de six puissants réducteurs.

Entreprise familiale fondée à Séoul dans les années 1960, la Hyosung Corporation est aujourd’hui un groupe industriel employant plus de 2 400 ingénieurs et actif dans des domaines aussi variés que le textile, les matériaux industriels, les produits chimiques, les systèmes électriques et industriels, le BTP, le négoce ainsi que l’information et la communication. L’étourdissante gamme de produits du premier fabricant mondial de câbles pour pneus comprend également le nylon, le polyester, les moquettes, les moteurs, les pompes, les bouteilles en PET et les distributeurs automatiques de billets. Toutefois, ses origines familiales sont encore visibles dans son usine de la petite ville industrielle de Changwon, en Corée du Sud, où sont fabriqués les réducteurs. Pendant la pause-déjeuner, les collaborateurs bavardent et rient ou jouent au basket ou au badminton.

Hyosung a pénétré le marché des réducteurs pour plateformes auto­élévatrices en 2006. Son premier modèle avait une capacité nominale de levage de près de 2 000 kN (soit 440 « kips ») capable de hisser des plateformes pétrolières de 0,46 m par minute. L’entreprise n’a cessé depuis d’accroître la capacité de ses réducteurs tout en réduisant leur taille. En novembre 2011, elle a mis sur le marché un réducteur nouvelle génération qui a cimenté sa position de leader mondial du secteur. Le nouveau modèle de 750 kips est 20 % plus petit que son prédéces­seur de 440 kips pour une puissance de levage nominale de 3 300 kN et de levage en précharge de 5 100 kN. Il offre également une résistance nominale au glissement de 5 300 kN, laquelle peut être poussée à 6 300 kN lorsqu’une tempête menace la plateforme.

Étant donné que de gros investissements et des vies humaines sont en jeu, performances et fiabilité sont des facteurs essentiels aux yeux des concepteurs et des utilisateurs finaux. Beaucoup de plateformes restent en activité pendant 20 ans, période au cours de laquelle les réducteurs passeront jusqu’à 2 000 heures à hisser et abaisser les plate-formes.

Su-Suk Jung, associé à l’usine Hyosung de Changwon, était l’un des six ingénieurs de l’équipe de développement technologique qui a produit ce petit et puissant réducteur pour une plateforme conçue par Friede & Goldman (chaque plateforme a besoin de 54 réducteurs, plus les pièces de rechange). « La principale difficulté a été de réduire l’écart entre la répartition des charges dans les engrenages planétaires », affirme-t-il en ajoutant que le choix s’est tout naturellement porté sur les roulements à rouleaux coniques, roulements à rotule sur rouleaux et roulements à rouleaux toroïdaux SKF CARB.

En plus des roulements, SKF a été réactif et a fourni à Hyosung un service hors pair : tout au long du processus d’étude, Su-Suk Jung et ses collaborateurs sont restés en contact régulier avec Hee-Sung Yun, technico-commercial OEM à la filiale de SKF à Séoul. Hee-Sung Yun s’est souvent rendu à Changwon afin d’assister l’équipe d’ingénieurs et il a coordonné une équipe internationale d’experts SKF qui a dispensé des conseils techniques. « Ce qui distingue SKF de ses concurrents, c’est que nous ne nous contentons pas de livrer les produits, explique-t-il. Nous proposons également toute l’aide désirée. »

Dans l’intervalle, Hyosung ne se repose pas sur ses lauriers : un modèle de 1 000 kips est actuellement en cours de développement.

CARB est une marque déposée du Groupe SKF.

 

31 roulements par réducteur
Il a fallu à l’équipe de développement technologique de l’usine Hyosung de Changwon, en Corée du Sud, plus de 10 mois pour mettre au point le révolutionnaire réducteur de 750 kips pour plate-forme élévatrice qui a été lancé fin 2011. À la mi-2012, Hyosung avait déjà livré huit séries de 54 réducteurs au marché.

Chaque réducteur comprend au total 31 roulements SKF. Leur fiabilité a permis aux ingénieurs de modifier les engrenages planétaires des réducteurs afin d’optimiser la répartition de la charge. En plus des roulements à rouleaux coniques et roulements à rotule sur rouleaux, les réducteurs Hyosung intègrent également des roulements à rouleaux toroïdaux CARB.

Ceux-ci sont un choix logique pour les applications où il faut accepter des défauts d’alignement et des déplacements axiaux – avec un frottement minimal – à l’intérieur du roulement. En outre, grâce à sa conception unique, le CARB peut tolérer une charge très élevée. Ceci a permis aux ingénieurs de Hyosung de maximiser la capacité de couple dans un réducteur de taille plus petite sans conséquences pour l’engrènement ou l’efficacité.