Industrie

Traversée ferroviaire sécurisée aux Pays-Bas

Les roulements de plusieurs roues du mécanisme de levage d'un pont ferroviaire aux Pays-Bas devaient être remplacés afin de répondre aux exigences des autorités ferroviaires en matière de sécurité. Le prestataire de services techniques désigné a sollicité l'aide de SKF, dont l'analyse a abouti à une solution de roulement qui a résolu le problème, pour une plus grande efficacité et moins de frais.

Sur le même sujet

Les Pays-Bas, l’un des pays les plus peuplés d’Europe, bénéficient d’un réseau ferroviaire dense qui relie pratiquement toutes les grandes villes. Une grande partie de ce réseau s’étend sur le delta Rhin-Meuse-Escaut, dont la géographie complexe contraint souvent les trains à emprunter des ponts pour franchir les fleuves.

L’un de ces ouvrages est le pont ferroviaire de Dordrecht, sur la ligne Rotterdam-Bréda. Il enjambe la Vieille Meuse, un affluent du Rhin, près de la ville de Dordrecht, dans la province de Hollande-Méridionale. Sa première version a été inaugurée en 1872 pour assurer la liaison Dordrecht-Rotterdam.

L’ouvrage emprunté aujourd’hui a été construit entre 1990 et 1995, et se compose d’une section fixe de deux ponts à treillis à deux voies et d’une section mobile de deux ponts levants à deux voies. Les bateaux disposent d’un tirant d’air de 11,40 m au niveau de la partie fixe du pont, et de 46,50 m au niveau du pont levant en position haute.

Le pont ferroviaire de Dordrecht enjambe la Vieille Meuse.

Difficile de répondre aux exigences de sécurité

Le mécanisme de levage est une machinerie ouverte qui est exposée au vent, à l’humidité et à d’autres contaminations possibles. La corrosion qui en découlait provoquait la défaillance des roulements. Cette situation rendait difficile le respect des critères de sécurité imposés par les autorités néerlandaises, lesquelles imposent une durée de service de 50 ans pour les roulements.

ProRail, le gestionnaire public de l’infrastructure ferroviaire aux Pays-Bas, a missionné SPIE, un prestataire de services techniques, pour résoudre le problème. SPIE a proposé d’avoir recours à d’autres roulements dotés, entre autres caractéristiques, d’un plus grand diamètre extérieur. Le rapport d’évaluation d’une entreprise tiers a vérifié que les roulements sélectionnés étaient adaptés, mais la procédure habituelle exigeait une double vérification, laquelle a été confiée, dans ce cas précis, à SKF.

Nous avons été très satisfaits de la contribution active de SKF à ce projet.
Jaap Nieuwenhuijsen, responsable technique chez SPIE

« Quand j’ai commencé à étudier cette application, j’ai cherché dans nos archives si nous avions déjà des informations sur ce pont levant, relate Casper Duijndam, ingénieur d’applications chez SKF. Il s’est avéré qu’un collègue en avait déjà inspecté les roulements. À l’époque, il avait conclu que ceux-ci étaient exposés à un risque accru de corrosion. Une évaluation plus poussée a montré qu’il était possible d’améliorer cette application. »

SKF a fourni une solution comprenant des roulements et des joints externes sur mesure supplémentaires qui retiennent mieux le lubrifiant.

Des roulements économiques

« Nous avons finalement présenté deux solutions à SPIE : la première reposait sur le montage suggéré en faisant appel à des roulements à rotule sur rouleaux étanches ; la seconde proposait de partir d’un roulement ouvert et de le munir de joints externes sur mesure supplémentaires qui retiendraient mieux le lubrifiant que le joint à chicane actuellement en place. Pour cela, il fallait modifier les couvercles d’obturation. C’est cette solution qui a finalement été retenue, notamment parce que ces roulements sont plus économiques et plus facilement disponibles. »

Jaap Nieuwenhuijsen, responsable technique chez SPIE, a vérifié que cette option répondait à tous les critères et cahiers des charges de ProRail. « Nous avons vérifié que les couvercles et les manchons fournis par SKF disposaient d’un revêtement spécial et nous avons testé la dureté exacte des matériaux. En plus de garantir un fonctionnement optimal du pont levant, le risque de corrosion des roulements a été réduit au maximum. Nous avons été très satisfaits de la contribution active de SKF à ce projet. »

Casper Duijndam, ingénieur d'applications chez SKF.

Les meilleures solutions pour le client

Casper Duijndam souligne que l’ambition de SKF est de fournir les solutions les mieux adaptées pour le client : « Grâce notamment aux progrès technologiques et aux améliorations apportées aux produits, nos clients peuvent s’attendre à ce que nous, fournisseur, adoptions une approche intelligente des problématiques rencontrées sur le terrain et leur donnions des conseils d’expert. Les modifications apportées dans le cadre de ce projet pilote seront évaluées. Nous espérons que les autres roues pourront également être modifiées ainsi. »

Les entreprises en présence

SPIE est un prestataire de services multi-techniques dans les secteurs de l’énergie et de la communication. Il assiste ses clients dans la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance de systèmes de réseaux et d’installations associées aux secteurs de l’énergie, des infrastructures, de l’industrie et de la construction.

ProRail est le gestionnaire public de l’infrastructure ferroviaire aux Pays-Bas. Il est chargé de la construction, de l’entretien, de la gestion et de la sécurité de l’ensemble du réseau ferroviaire du pays.

Les produits SKF

Tous les manchons, couvercles et joints de l’application ont été modifiés et livrés par SKF Application Engineering. L’offre de services comprenait l’analyse de l’application, la réingénierie et la livraison finale, les roulements ne représentant qu’une modeste fraction du projet.
C’est le roulement à rotule sur rouleaux étanches 24136CC/W33 qui a finalement été sélectionné et livré.