Tucker Sno-Cat®

Jamais enneigé

Pas facile d’aller à l’école quand une épaisse couche de neige recouvre le chemin. C’est pourtant une situation qui a donné des idées à l’inventeur du Tucker Sno-Cat®.

Par Erik Aronsson
Photos Tucker

Palier complets Transports et logistique

E.M. Tucker a passé son enfance au début du 20e siècle dans la Rogue River Valley dans l’Oregon, aux États-Unis. L’hiver, il doit se frayer un passage dans la poudreuse pour se rendre à l’école, un trajet qui lui laisse beaucoup de temps pour réfléchir au moyen qui pourrait transporter confortablement des personnes sur la croûte neigeuse.

Dans les années 1920, il vit à Los Angeles, en Californie, où il tente de concevoir un véhicule capable de se mouvoir sur une épaisse couche de neige fraîche sans engager trop de frais et présenter de problèmes mécaniques. Après plusieurs tentatives infructueuses, il se rend compte que la solution nécessite une approche radicalement différente et met au point un véhicule à quatre chenilles articulées : les chenilles conféreraient de la puissance de traction sur terrain escarpé et en cas de blizzard, tout en ne laissant qu’une empreinte minimale sur la neige.

L’Américain peaufine son idée à Los Angeles. Puis il déménage à Grass Valley, toujours en Californie, où il crée sa première chaîne de montage. Malgré le succès de l’entreprise, il plie bagage et retourne s’installer dans la Rogue River Valley. C’est là, dans la ville de Medford, qu’il fonde la Tucker Sno-Cat® Corporation, le plus ancien fabricant d’autoneiges au monde encore en activité. E.M. Tucker passera le reste de sa vie à construire et à parfaire son invention. Son entreprise n’a jamais quitté le giron familial.

Un Tucker Sno-Cat® des années 1950.

Un Tucker Sno-Cat® des années 1950.

La Tucker Sno-Cat® Corporation produit dix modèles proposant plusieurs options chenillées. Le plus récent est la Tucker-Terra®, qui est équipée de quatre chenilles 100 % caoutchouc et sert au déneigement, aux opérations de sauvetage et à la prospection gaz et pétrole.

« Nous utilisons des produits SKF depuis que nous construisons des machines, explique Jeff McNeil, quatrième génération de la famille Tucker à la tête de l’entreprise. C’est la qualité des pièces, dont certaines sont invisibles, qui permettent à nos véhicules de se propulser si bien. »

Sur le même sujet