Technologie digitale

Et au trot !

En Italie, des scientifiques travaillent sur un cheval robotisé qui ira là où les humains n’osent s’aventurer.

Related Articles

Liens apparentés

HyQ

IIT

SKF Actuators

 

 

Pendant des siècles, les hommes ont exploré le vaste monde à cheval. Aujourd’hui, une monture d’un genre parti­culier apprend à faire de même – sans cavalier. Une équipe multinationale de scientifiques de l’Istituto Italiano di Technologia (IIT) de Gênes est en train de mettre au point HyQ (acronyme de Hydraulic Quadruped), un robot de 70 kg destiné à se déplacer en terrain hostile et en cas de situation dangereuse non recommandée aux êtres humains et animaux. Parmi ses champs d’application, les missions de sauvetage, les chantiers et les sites contaminés tels que centrales nucléaires et usines de produits chimiques.

Chacun de ses quatre membres possède deux articulations avec roulements SKF mus par vérins hydrauliques et une articulation entraînée par moteur électrique. Ces articulations permettent au robot de marcher au pas, trotter à la vitesse maximale de 2 m/s, sauter, ruer et se cabrer… Autant de mouvements fluides et chevalins. Comme le quadrupède qu’il imite, il peut avancer sur des sols accidentés et régler automatiquement son allure afin d’éviter les objets de diverses tailles se dressant sur son chemin.

HyQ n’a toujours pas de tête, mais Claudio Semini, le chercheur responsable du projet, révèle que celle-ci intégrera un appareil stéréoscopique et un télémètre laser pour la navigation et la cartographie. À terme, les scientifiques souhaitent ajouter un bras articulé au corps du cheval, un attribut non équin qui revient à lui adjoindre un cavalier robotisé.