Production

Point trop n’en faut

La technologie innovante sans fil pour la surveillance de la lubrification de SKF assure au producteur brésilien de pâte et de papier Fibria des opérations plus sûres et plus fluides.

Related Articles

Le brésilien Fibria est le plus grand producteur mondial de pâte d’eucalyptus. Il emploie environ 15 000 salariés et fabrique de la pâte et du papier à partir des fibres d’eucalyptus plantés à cette fin. Sa capacité de production annuelle est d’environ 5,3 millions de tonnes provenant des usines situées à Aracruz, Jacareí et Três Lagoas ainsi que de la coentreprise Veracel fondée à Eunápolis avec le groupe finlandais Stora Enso.

Les systèmes de lubrification SKF

SKF propose une gamme complète de lubrifiants à base d’huile et de graisse pour les applications. Les systèmes fournissent la bonne quantité de lubrifiant à intervalles précis, limitant le frottement et l’usure, et optimisant la durée de service des roulements et des machines.

Conçus pour lubrifier des machines individuelles ou des usines complètes, ils assurent un apport de lubrifiant correct et précis à tous les points requis. Parmi leurs nombreux avantages :
 

  • fiabilité accrue des machines ;
  • économies significatives sur les coûts de réparation et des pièces de rechanges ;
  • moins d’arrêts et de pertes de production ;
  • plus de sécurité pour les opérateurs ;
  • jusqu’à 50 % d’économies sur les coûts de lubrifiants grâce à un timing et un dosage précis de ceux-ci ;
  • réduction de l’impact sur l’environnement.

Depuis avril 2019, Fibria fait partie du groupe brésilien Suzano Papel e Celulose. À eux deux, ils comptent 37 000 collaborateurs et sous-traitants, et 11 sites qui produisent annuellement 11 millions de tonnes de pâte commerciale et 1,4 million de tonnes de papier.

La pulpe fabriquée par Fibria à partir de forêts renouvelables sert à élaborer des carnets, des gobelets à café, des emballages biodégradables, du papier hygiénique et des couches pour bébés. D’après l’entreprise, ses produits sont utilisés par plus de deux milliards d’individus.

Sa stratégie en matière de développement durable est ambitieuse. Des objectifs à long terme sont fixés pour une gestion durable des forêts, la restauration des forêts indigènes et la protection de la biodiversité, la gestion des déchets, la gestion durable de l’eau, et la production d’électricité à partir de sources renouvelables. Elle a également émis une obligation verte, dont le produit sera affecté aux projets axés sur ces objectifs.

Le nouveau système de lubrification SKF TLDD installé à l’usine Suzano d’Aracruz, à environ 70 km de Vitória, au Brésil.

Exit la lubrification manuelle

À l’usine Fibria d’Aracruz, dans l’État d’Espírito Santo, la surveillance et la lubrification du très grand nombre de roulements est restée une opération manuelle pendant des années. Toutefois, la lubrification manuelle n’est pas toujours la méthode qui convient le mieux, en particulier quand les points de lubrification sont intégrés ou situés en hauteur et, par conséquent, difficiles à atteindre.

Ceci peut induire des risques réels pour la sécurité des opérateurs, car les appoints de lubrifiant et le graissage ont généralement lieu près d’équipements en mouvement. Travailler à proximité de machines qui tournent ou bougent, comme c’est le cas dans une usine à papier, requiert de la prudence afin d’éviter tout happement de personne ou d’outil. On peut facilement se blesser en entrant en contact avec un arbre tournant rapidement ou en se coinçant un doigt entre deux engrènements.

Avec l’installation du système TLDD, on s’attend à une fiabilité accrue.
Bruno J. Guasti, responsable de la maintenance opérationnelle chez Suzano

Il y a aussi le problème des éventuelles fuites de lubrifiant. Celles-ci doivent être nettoyées et colmatées le plus rapidement possible car elles peuvent se révéler coûteuses en cas de pénétration de fluides et de contaminants, et peuvent être à l’origine de glissades, de pertes d’équilibre et de chutes.

L’amélioration du rendement et la réduction des coûts sont d’autres arguments en faveur du remplacement de la lubrification manuelle. La contamination des lubrifiants peut nuire à la durée de vie des roulements et contribuer au risque d’avarie. Il peut être difficile d’éviter la contamination de la graisse dans les programmes de lubrification manuelle. En comparaison, un graisseur automatique monopoint correctement installé peut fournir un débit continu et précis de lubrifiant propre, maintenant ainsi l’application en bon état tout en empêchant la pénétration de contaminants.

Cristiano Recla Soprani, responsable exécutif de la maintenance du site Suzano d’Aracruz.

Accroître l’efficacité grâce à un système sans fil

À l’usine d’Aracruz, la vie est devenue beaucoup plus simple depuis la mise en place d’un système TLDD (Tools Lubricants Digital Dispenser), un graisseur monopoint connecté sans fil installé récemment par SKF Maintenance Products. Cette installation a rendu le processus de production plus sûr et plus respectueux de l’environnement.

Le TLDD, qui fait partie de la gamme SKF SYSTEM 24, est une solution sans fil pour la surveillance des graisseurs automatiques monopoints. Le système est composé d’un tableau de bord et d’une interface Web qui permettent de contrôler l’état de chaque graisseur et son réglage. La représentation visuelle des machines et du niveau de lubrification de chaque emplacement de roulements est complétée par une alerte personnalisable indiquant quand une cartouche de graisse doit être remplacée ou quand les tuyaux de lubrification sont bouchés.

Le système TLDD est composé d’un tableau de bord et d’une interface Web.

« Avec l’installation du système TLDD, on s’attend à ce que la gestion de l’outil de production de l’usine d’Aracruz soit plus fiable », explique Bruno J. Guasti, responsable de la maintenance opérationnelle chez Suzano.

« Grâce à la surveillance en ligne des équipements, les techniciens de SKF ont la possibilité d’évaluer le système autonome TLDD et de vérifier l’état des équipements, ajoute Leonardo Lessa, directeur des opérations, entretien, marché industriel chez SKF Brésil.

Depuis que le système fonctionne à distance et assure une lubrification optimisée de chaque équipement surveillé, il a amélioré la sécurité opérationnelle des employés. »

Le système TLDD fonctionne à distance et assure une lubrification optimale de tous les équipements surveillés.

Une technologie mise au point par SKF

Cette technologie a été conçue par une équipe de SKF Maintenance Products aux Pays-Bas. Guus Willems, responsable du développement commercial pour la lubrification, en faisait partie : « On a vu qu’il existait une demande pour connaître l’état des graisseurs en temps réel sans avoir à vérifier individuellement chaque point de graissage. L’idée existe depuis 20 ans, mais ce n’est que récemment que le déploiement industriel de la technologie sans fil a progressé suffisamment pour en faire une solution envisageable et économique. »

« Une fois qu’on a mis au point un prototype dont on savait qu’il apporterait une solution au problème, tout a été très vite. On a testé la technologie chez SKF en Suède. Plusieurs entreprises, dont Fibria, nous ont fait part de leur intérêt avant même que le produit soit commercialisé. »

Le projet Fibria est désormais géré par Paola Jiménez, responsable du développement des produits de lubrification chez SKF Lubrication Systems, aux Pays-Bas. « Fibria a commencé à utiliser le système TLDD en septembre 2018. Nous sommes constamment en contact pour suivre l’évolution de la situation. »

« L’entreprise n’avait aucune expérience d’un système de lubrification automatique, encore moins d’un système sans fil, mais les résultats sont globalement très positifs pour elle. »

Cristiano Recla Soprani (à g.), responsable exécutilton de la maintenance du site Suzano d’Aracruz, et Elielton Almeida de SKF.

Une coopération à long terme

L’impact positif du TLDD a amené Fibria à renouveler le contrat d’entretien et de maintenance avec SKF pour cinq années supplémentaires. À la fin de cet accord, les deux entreprises auront travaillé ensemble pendant 15 ans. Toutes les deux souhaitent poursuivre cette coopération pendant de nombreuses années encore.

« Ce partenariat entre nous et SKF repose beaucoup sur la technologie, indique Cristiano Recla Soprani, responsable exécutif de la maintenance de l’unité d’Aracruz. Aujourd’hui, on constate que ce pilier est fondamental pour le bon fonctionnement de notre outil de production, lequel est très complexe. Le partenariat nous fait avancer dans la recherche d’une diminution réelle du taux des pannes de machines et d’une optimisation des coûts. »