Industrie

La main à la pâte

Le brésilien Fibria Celulose, premier producteur mondial de pâte à papier à base d’eucalyptus, collabore avec SKF depuis plus d’une douzaine d’années pour que son outil de production reste le plus performant possible.

Related Articles

Résumé

Matière et production vertes
La matière première servant à fabriquer la pâte à papier de Fibria provient exclusivement de forêts plantées. Elle est à la fois renouvelable et recyclable. Fibria est profondément attachée au développement de projets et de programmes environnementaux.

Elle tient également à adopter les bonnes pratiques environnementales dans toute sa chaîne de fabrication, usines comprises. La plus récente située à Três Lagoas a une capacité de production de 1,3 million de tonnes de pâte par an. Elle repose sur le concept de l’éco-conception : ses processus de production sont plus propres et le cadre de travail est sûr et agréable. En outre, elle est 100 % autonome en matière énergétique car elle exploite la biomasse des eucalyptus et la liqueur noire (liqueur de cuisson issue du processus industriel).

Liens apparentés

Fibria

SKF Integrated Maintenance Solutions

Contact commercial

Silas Santana, Silas.Santana@skf.com

 Vinicio Alvarenga da Fonseca est technicien de maintenance chez le fabricant de pâte à papier brésilien Fibria. À son avis, il n’y a quasiment aucune différence entre le personnel de Fibria et celui déployé par SKF pour veiller au bon fonctionnement de ses équipements. « On ne fait pas de distinction entre les deux entreprises chez Fibria. Pour nous, tout est Fibria. Les représentants de SKF ont des missions à remplir et manifestent la même motivation que n’importe quel salarié de Fibria. Ils sont tout aussi importants que nous. »

La capacité de production de Fibria est de 5,25 millions de tonnes par an. Les conditions de production de la pâte sont humides. Les machines doivent tourner avec fiabilité à des vitesses faibles et moyennes, et l’éventail des charges est très large. Tous ces éléments ne sont pas sans incidence sur la durée de vie des machines.

Pour parer ces difficultés, Fibria bénéficie depuis une douzaine d’années de solutions personnalisées fournies par les cinq plateformes technologiques de SKF et relevant d’un contrat IMS (Solutions de Maintenance Intégrées).

Ce contrat est le plus conséquent et le plus ancien de ce type en cours chez SKF. Il a été récemment prolongé de cinq ans et élargi à une troisième usine.

Joselito Moreira Chagas, responsable maintenance chez SKF Reliability Systems : « Nos missions ont changé au fil des années, au fur et à mesure de l’arrivée de nouvelles technologies SKF : les opérations d’inspection telles que la thermographie, le centre de diagnostic à distance, l’application d’aide à la décision SKF @ptitude et les solutions d’ingénierie pour machines tournantes. »

La prolongation du contrat est liée à une situation critique survenue en 2010 : la défaillance prématurée d’une presse de lavage de la pâte provoquait des arrêts machines imprévus et conséquents à la nouvelle usine de Fibria à Três Lagoas, dans l’État brésilien du Mato Grosso do Sul. Après examen approfondi du réducteur et de longues discussions futiles avec le fournisseur de roulements (qui n’était pas SKF), le producteur brésilien a demandé à SKF d’intervenir et de procéder à une évaluation dynamique poussée. Les causes de la défaillance ont été cernées et le problème réglé en suivant.

En 2011, Fibria a décidé de conclure avec un seul fournisseur un accord couvrant tous les sites du même type. SKF a remporté l’appel d’offre. À l’heure actuelle, ce contrat mobilise 68 salariés SKF à temps plein.

D’après Vinicio Alvarenga da Fonseca, SKF intervient dans tous les segments de Fibria : « Notre production est soutenue par leur engagement et la manière dont ils s’occupent de nos équipements. Nous comptons sur SKF, partenaire responsable de Fibria. »

Depuis la mise en œuvre du contrat IMS, le rendement des usines de Fibria a progressé de manière significative. Dans l’une d’elles, la diminution des arrêts machines a contribué à une hausse de deux millions d’euros des marges brutes et à une réduction de 40 % de la consommation de roulements.

@ptitude est une marque déposée du Groupe SKF.

Les contrats IMS
Un contrat IMS (Solutions de Maintenance Intégrées) est l’opposé d’une approche universelle de la maintenance. Il s’agit d’un partenariat stratégique par lequel SKF devient partie intégrante de l’équipe d’exploitation de l’usine et son expertise vient compléter l’expérience du personnel pour créer des solutions sur mesure répondant aux besoins d’un site spécifique. Chaque contrat est personnalisé pour répondre aux besoins et objectifs de l’entreprise concernée.

La première étape est un examen détaillé des habitudes de maintenance. Les principaux points à améliorer sont identifiés et les collaborateurs SKF appropriés sont envoyés sur le site. On passe au crible la stratégie de maintenance afin d’analyser et de comprendre les objectifs commerciaux de l’entreprise, repérer les points critiques et ajuster la stratégie en fonction.

La gestion de la chaîne logistique fait également l’objet d’un examen. Objectif : réduire les dépenses liées aux achats, à l’approvisionnement et à la gestion des stocks. On met ensuite l’accent sur les activités de fiabilité et de maintenance proactive en identifiant les causes des défaillances et en prenant les mesures nécessaires pour éviter leur récurrence. Les technologies sont mises à niveau en vue d’améliorer la fiabilité et les performances des machines. Les ingénieurs SKF supervisent et effectuent les opérations de maintenance de précision et les réparations de machines à l’aide d’outils SKF. La formation, conçue en fonction des besoins du client, permet au personnel des usines de connaître les bonnes pratiques en cours dans le monde.