Industrie

Point de fusion

Le renforcement de la collaboration entre SKF et Konkola Copper Mines en Zambie est positif pour les deux partenaires.

Related Articles

En bref

KCM

Producteur intégré de cuivre, Konkola Copper Mines (KCM) est une filiale de Vedanta Resources, un groupe minier coté à l’indice FTSE 100 de la Bourse de Londres. Celui-ci est implanté en Inde, Australie, Namibie, Afrique du Sud, Irlande et Zambie. KCM exploite deux sites à Nchanga (une mine souterraine et quatre mines à ciel ouvert), en Zambie, le haut-fourneau de Nchanga, la mine de Konkola, la raffinerie de Nkana et la mine de pyrite de Nampundwe. KCM est également le premier employeur privé de Zambie : elle compte plus de 20 000 collaborateurs permanents et intérimaires.

  • Son siège est à Chingola, dans la province du Copperbelt, en Zambie.
  • Elle est également présente à Chililabombwe, Chingola, Nampundwe et Kitwe.
  • Ses principaux produits sont : le cuivre, le cobalt, les pyrites et les acides.
  • Ses produits sont majoritairement exportés vers le Moyen-Orient, l’Asie, l’Afrique et l’Europe.

Liens apparentés

KCM

Contact commercial

Dave Coates, Dave.Coates@skf.com

Konkola Copper Mines (KCM) est l’une des plus grandes compagnies minières de Zambie. Sa réussite est le fruit d’un changement de stratégie mis en place en 2004 lors de son rachat au grand groupe minier Anglo-American par la multinationale Vedanta Resources.

KCM a durci sa politique d’achat, ce qui a entraîné de nombreux effets, notamment une réduction des coûts et le respect des délais de livraison des pièces de machines stratégiques.

Wilfred Tembo, directeur général de SKF Zambie, salue l’attachement de la direction de KCM à collaborer avec des entreprises offrant qualité, fiabilité et performances. Cette assertion est confirmée par le directeur commercial de KCM, Atul Mittal, qui estime que les excellents rapports que son entreprise entretient avec SKF assureront vraisemblablement leur pérennité : « Nous avons rationalisé notre cercle de fournisseurs et nous n’achetons qu’à des interlocuteurs agréés, les véritables fabricants. Ça a tout changé. »

Aujourd’hui, la priorité de KCM est d’accroître la production tout en réduisant les coûts. L’entreprise compte sur SKF pour l’aider à atteindre ces objectifs. Ganapathy Govindarajan, directeur général adjoint des moyens techniques de KCM, affirme que la compagnie continuera de miser sur le rendement en vue de produire à bas coûts, et que SKF, qui a déjà participé à certains de ses projets, demeurera un partenaire stratégique.

SKF a livré des pièces au haut-fourneau de Nchanga en juin 2008, et s’est vu confier un contrat de fiabilité et maintenance conditionnelle pour cet équipement, lequel était encore au stade de la mise en service à ce moment-là. Une équipe de quatre techniciens SKF s’est installée sur place afin de fournir conseils et assistance 24 heures sur 24. « L’essentiel de son rôle était de collecter et d’analyser les données relatives aux vibrations et aux machines, explique Dave Coates, responsable SKF Reliability Systems pour l’Afrique sub­saharienne. Elles lui ont servi à attirer l’attention de KCM sur les défaillances potentielles du haut-fourneau et à identifier leurs causes, évitant ainsi les pannes et réduisant les temps d’arrêt. »

Ce haut-fourneau d’une capacité de 311 000 tonnes est entré en service en octobre 2008. C’est le seul le four à cuivre blister de Zambie et l’un des rares exploitant cette technologie dans le monde. « Depuis le démarrage du haut-fourneau, les services de surveillance de SKF nous ont aidé à éviter les temps d’arrêt, ce qui est critique », souligne Rajesh Luhadia, responsable des moyens techniques chez KCM.

« Actuellement, le taux de disponibilité de l’équipement atteint constamment 97 à 98 % et c’est grâce au travail d’équipe effectuée par les techniciens de SKF et de KCM. »

Suite à la réussite de ce projet, KCM a demandé à SKF d’effectuer des analyses de fiabilité et de maintenance conditionnelle sur d’autres de ses sites. En mai 2010, le fabricant de roulements a décroché un contrat global de trois ans et d’une valeur de 1,5 million d’euros portant sur toutes les mines et les installations de KCM en Zambie. Celui-ci a été suivi en décembre 2010 par un accord de trois ans sur la fourniture de produits, assorti d’une clause optionnelle d’extension de cinq ans.

Aujourd’hui, une équipe de 14 techniciens est basée sur le site de Nchanga afin de fournir une assistance 24 heures sur 24. « Les atouts de travailler avec SKF, ce sont les avantages techniques, estime Suhail Sheikh, responsable commercial chez KCM à Nchanga. Nous ne sommes pas spécialistes des roulements, et quand il y a des problèmes, on peut aller les voir pour profiter de leur expertise et de leurs conseils. »

 

La gestion du cycle de vie

  • L’assistance apportée par SKF à KCM repose sur le concept de la gestion du cycle de vie. Le client bénéficie ainsi d’une gamme complète de services qui lui permet de :
  • prolonger la durée de vie du matériel ;
  • réduire les coûts de maintenance ;
  • améliorer la disponibilité.

« L’objectif est d’exploiter tout le savoir-faire et les capacités de SKF en vue de prolonger la vie des équipements des clients et de réduire le coût total de possession (TCO) », explique Keith Meyers, responsable international segment mines, traitement du minerai et ciment chez SKF.